Fauconnerie Merlyn

 

Effarouchement des moineaux domestiques par la Fauconnerie Merlyn

 
effarouchement pigeons

Effarouchement Moineaux

La SARL Fauconnerie Merlyn et les moineaux domestiques

 

Les intervenants de la SARL Fauconnerie Merlyn sont tous passionnés de la nature et respectent les volatiles toutes sortes. Le rapace est le prédateur naturel du moineau. Depuis sa création, il y a 30 ans, nos fauconniers expérimentés ont traités avec succès durablement des sites envahis par des moineaux domestiques. En utilisant des oiseaux de proie de petite taille, il est possible d’intervenir à l’intérieur et l’extérieur pour faire fuir les moineaux.

 

Les moineaux domestiques en général

 

Le moineau domestique est une espèce de petits passereaux de la famille des Pesseridae. Il se nourrit majoritairement de céréales et d’autres graines, mais sait s’adapter et tirer profit d’autres opportunités, consommant divers invertébrés, les insectes en premier lieu, qui servent par ailleurs d’alimentation de base aux oisillons.
Le moineau domestique côtoie largement l’humain avec lequel il entretien souvent une forte relation de commensalisme, et peut vivre en milieu urbain ou rural. Bien qu’on trouve cet oiseau dans des habitats et sous des climats très variés, il évite généralement les vastes forêts, les prairies et les déserts éloignés de l’habitat humain.
Ses prédateurs principaux sont les chats domestiques, les rapaces et les mammifères.

 

Comportement social

 

Le moineau est très sociable, il vit souvent en bande. Le moineau domestique est souvent au sol où il trouve sa nourriture, mais il se regroupe dans les arbres et les buissons. En dehors de leurs périodes de reproduction, les moineaux domestiques forment de grands groupes dans les arbres. Dans les zones d’alimentation et au nid la femelle est dominante, malgré sa taille plus petite.

 

Alimentation

 

L’adulte se nourrit principalement de graines de céréales et d’herbes folles, mais il est opportuniste et sait s’adapter, consommant tout aliment disponible. Il peut effectuer des manœuvres complexes et inhabituelles pour obtenir sa subsistance, comme ouvrir les portes automatiques afin d’entrer dans les supermarchés, s’accrocher aux murs des hôtels pour voir les vacanciers sur leurs balcons, manger les insectes sur les radiateurs automobiles ou consommer le nectar de certaines fleurs des plantes.
Dans les zones urbaines, le moineau domestique se nourrit principalement des denrées alimentaires fournies directement ou indirectement par l’humain, comme le pain, bien qu’il préfère les graines à l’état brut. Il mange également des baies, des fruits et des bourgeons, et peut survivre sans eau dans les zones arides grâce à la seule humidité des baies ingérées. Une autre part importante du régime alimentaire du moineau domestique est d’origine animale : des insectes, chenilles, pucerons, des crustacés quant il peut en trouver, mais aussi des vers de terre, et même des vertébrés comme les lézards, les grenouilles ou les souris.

 

Reproduction

 

Le moineau domestique est sexuellement mature dès la saison de reproduction suivant sa naissance. Le succès reproducteur augmente avec l’âge, car les oiseaux plus vieux se reproduisent plus tôt dans la saison que ne le font les jeunes couples. La saison de reproduction du moineau domestique est variable, dépendant principalement de la disponibilité des insectes.
Le moineau domestique préfère trouver abri dans un trou pour établir son nid, mais utilise des sites de nidification variés. Les nids sont souvent construits sous les avant-toits ou les chéneaux et divers emplacements creux des maisons. Les trous dans les falaises ou les berges et les cavités dans les arbres peuvent aussi être utilisées.
Le moineau bâtit son nid en mars, de préférence dans une cavité (fissure, gouttière, etc.), à partir de paille, de plumes, de brins de textile. Il peut lui arriver d’occuper des nids d’hirondelle, parfois en délogeant les habitants. La femelle pond de trois à huit œufs. Ils seront couvés par les deux parents pendant 14 à 17 jours.
Vingt jours après leur éclosion, les jeunes peuvent quitter le nid, ce qui permet aux parents de nicher une nouvelle fois.
Un moineau peut vivre jusqu’à treize ans.

 

Le moineau domestique et l’homme

 

Selon les pays et les régions, le moineau est soit protégé, soit considéré comme un nuisible, à cause de ses déprédations sur les cultures. Seules certaines variétés sont considérées comme domestiques par la législation française.
Leur présence est étroitement liée à celle de l’homme, dont ils s’approchent volontiers. Si la ville leur offre de nombreuses possibilités de se nourrir, leur nombre décroît à la campagne, les insecticides et herbicides éliminant les herbes folles et les insectes dont ils se nourrissent.

 

<< Accueil Cormoran >>

 

merlyn logo

 
 
 

E-mail :

Sites web

E-Shop

Effarouchement

Dépigeonnage

Twitter