Fauconnerie Merlyn

 

Effarouchement des grand cormorans par la Fauconnerie Merlyn

 
effarouchement pigeons

Effarouchement Cormoran

La SARL Fauconnerie Merlyn et le Grand Cormoran

 

Le prédateur naturel du Grand Cormoran est le rapace. Pour vous débarrasser d’une colonie de Cormoran, de façon naturel et écologique, nos fauconniers expérimentés sont à votre disposition en intervenant dans toute la France. En travaillant en complicité avec leurs rapaces non peureux, les fauconniers obtiennent toujours un résultat optimal et durable. Depuis la création de l’entreprise, les fauconniers qui connaissent très bien l’espèce, ont effectués plusieurs interventions avec succès.

 

Son comportement

 

Le Grand Cormoran vole à bonne hauteur même au-dessus des terres et volontiers en formations en V ou en ligne.
Excellent plongeur, il est aussi à l’aise en mer qu’à terre.
Le Grand Cormoran est un oiseau sociable. Il se nourrit généralement en solitaire, mais peut former des groupes sur les zones particulièrement poissonneuses. Les individus ont tendance à se percher et à voler en communauté. Lors de la saison de nidification, leur comportement devient grégaire.
Pour pêcher, le Grand Cormoran nage très profondément dans l’eau, et parfois jusqu’à une vingtaine de mètres. Son bec crochu, sorti de l’eau, prend souvent l’aspect d’un serpent. S’il est menacé, cet oiseau s’enfonce dans l’eau et ne laisse que sa tête émerger. Il a un plumage moins étanche que celui d’autres oiseaux aquatiques. Après chaque plongée, il est obligé de se poser les ailes entrouvertes sur des pieux ou des rochers pour faire sécher son plumage, souvent pendant plusieurs heures. Quand un même bosquet d’arbres sert chaque année à la fois de perchoir dortoir lieu de nidification constant à une colonie de Cormorans (en bordure de marais souvent), leurs feuilles sont « brûlées » par les fientes de ces oiseaux. Les Grands Cormorans vivent fréquemment en groupes.

 

Habitat et reproduction

 

Le Grand Cormoran forme des colonies lors de la nidification, pouvant réunir de 10 à 500 couples, voir un millier. Les dimensions de la colonie dépendent des ressources en nourriture. Le Grand Cormoran niche en colonie sur des falaises côtières, au bord des lacs ou sur des grands arbres. Il hiverne sur les grandes étendues d’eau douce, dans les estuaires et près des côtes marines. On le trouve rarement au grand large.
Le nid est construit sur des arbres ou sur des falaises côtières avec des brindilles, des algues ou des roseaux. Il est bâti par le couple et le mâle et la femelle élèvent les jeunes. Le Grand Cormoran est habituellement fidèle au site de nidification et au nid qu’il a utilisé l’année précédente.

  • Période de nidification : d’avril à juin
  • Nombre de couvées : une
  • Nombre d’œufs : 3 à 4 œufs
  • Incubation : 28 à 31 jours
  • Envol des jeunes : 50 jour
  • Première nidification : 4 à 5 ans
 

Nourriture naturelle

 

Principalement du poisson vivant, capturés sous la surface, mesurant, de préférence, entre 10 et 20 cm. Sa ration quotidienne est voisine de 750 grammes de poissons.

 

Etat des populations

 

La colonisation de sites à l’intérieur du pays est observée depuis les années 80 et prend de l’ampleur. La population de la France est estimée à 3350 couples.

 

Le Grand Cormoran et l’homme

 

Cette espèce est souvent persécutée à cause des dégâts qu’elle génère sur les stocks de poisson et sur les arbres lui servant de perchoir. La prolifération des Cormorans oblige à délivrer des autorisations pour tenter de réguler les populations et limiter les dégâts considérables sur l’équilibre écologique des rivières et sur la pisciculture.
Cette espèce est susceptible de contracter la grippe aviaire ou la Maladie de Newcastle.

 

<< Accueil Pigeons >>

 

merlyn logo

 
 
 

E-mail :

Sites web

E-Shop

Effarouchement

Dépigeonnage

Twitter